Guide de conseils aux voyageurs

Vous partez en voyage et vous avez reçu, avant votre départ, des vaccines afin de vous protéger de certaines maladies.

Certains des conseils suivants peuvent vous aider à éviter d'autres types d'infections contractées à l'étranger.

Nous souhaitions mettre en lumière ces conseils afin de faciliter votre voyage et ainsi mieux préserver votre santé.

Bonne lecture!

L'équipe d'infirmières de La Clinique du Voyageur.

La diarrhée du Voyageur

La diarrhée du voyageur peut toucher jusqu'à 50% des voyageurs selon la région visitée et le type de voyage que vous faites. Elle se transmet par la consommation d'eau ou d'aliments contaminés ou par le contact avec une autre personne affectée. L'origine de la maladie peut être bactérienne, virale ou parasitaire. Le risque de la diarrhée du voyageur est plus élevé chez les jeunes enfants, les personnes âgées et chez les personnes atteintes d'une maladie chronique ou affectant leur système immunitaire. L'épisode symptomatique peut varier entre quelques jours et plusieurs semaines. Les symptômes les plus fréquents sont:
 

  • Des diarrhées fréquentes ( plus de 3 en 24 heures)

  • De la fièvre

  • Douleurs abdominales

  • Nausées et/ou vomissements

  • Sangs et/ou mucus dans les selles

Préventions:
 

  • Se laver les mains souvent, avec de l'eau et du savon. Un gel désinfectant pourrait être utilisé.

  • Éviter de porter les mains à votre visage

  • Boire des liquides faits à partir d'eau bouillie ( café, tisane, thé)

  • Boire des liquides en bouteille ou en canette ouverte soi-même

  • Privilégier les produits laitiers pasteurisés et adéquatement réfrigérés

  • La viande, le poisson, les fruits de mer et les œufs doivent être mangé bien cuits et bien chaud, rien de tiède
     

À éviter:
 

  • Consommer de l'eau courante

  • Brosser vos dents avec de l'eau courante

  • Consommer des glaçons

  • Manger des fruits déjà pelés ou préparé à l'avance

  • Manger fruits et/ou ​légumes rincés à l'eau courante ( salade, crudités)

  • Manger des poissons crus ( sushis, ceviche, tartare, etc.)

  • Manger de la nourriture provenant des vendeurs sur la rue
     

En cas de diarrhée:
 

  1. Vous devez rester bien hydraté, et ce, en tout temps. Buvez beaucoup d'eau dans laquelle vous pouvez ajouter des sels de réhydratation ( Gastrolyte, pedialyte, etc. )

  2. Pour votre confort et permettre des déplacements, les antipéristaltiques ( Ex: Immodium) peuvent être pris, avec précaution. ( à éviter pour les moins de 12 ans)

  3. Manger léger; éviter les aliments gras, l'alcool, les épices, les sucreries et la caféine

  4. Si la diarrhée vous incommode depuis plus de 24heures, si vous avez plus de 3 selles liquides ou si vous avez présence de sang dans vos selles, un traitement antibiotique peut être nécessaire pour traiter vos symptômes. Ce traitement sera donc prescrit selon votre état de santé ainsi que de votre pays de destination.
     

En ce qui concerne les probiotiques, plusieurs études ont, à ce jour, démontré une certaine efficacité au niveau de la prévention et du traitement des troubles gastro-intestinaux. Par contre, en raison de plusieurs facteurs tel que la variabilité et la rigueur de certaines études, des différents types de voyageurs, des différents type de probiotiques, de la durée et des traitements variables, il a été impossible d'établie des comparaisons. Les données probantes sur les effets prophylactiques des probiotiques sur la diarrhée du voyageur son donc limitées. Nous ne pouvons donc pas actuellement recommander l'utilisation à large échelle des probiotiques en prévention.​
 

Les moustiques

La fièvre Dengue est un virus transmis pas la piqûre d'un moustique actif surtout le jour. On le retrouve en région urbaine, à proximité des habitations et dans les endroits non-climatisées. Le risque d'exposition à la maladie est présent partout en zone tropicale et subtropicale, et ce, sur tous les continents. La fièvre Dengue se manifeste par l'apparition d'une forte fièvre, de maux de tête, de douleurs musculaires et articulaires, des éruptions cutanées et une douleur rétro-orbitaire. Ces symptômes s'associent à une grande fatigue qui peut persister sur plusieurs semaines. Certains patients ne développent aucun symptôme, la fièvre Dengue peut donc être asymptomatique. À ce jour, il n'existe aucun traitement contre cette affection et il n'y a aucun vaccin.

 

Le virus Zika est transmis par la piqûre d'un moustique actif surtout le jour. L'activité du moustique est plus élevé en début d'avant-midi et vers la fin de l'après-midi. Le virus est avant tout transmis par les moustiques cependant, il peut également se transmettre par:

  • voie sexuelle, lors de rapports non protégés

  • une femme enceinte peut le transmettre à son fœtus 

  • les dons de cellules, le sang et d'organes provenant de donneurs infectés
     

Le risque d'exposition à la maladie est présent partout en en zone tropicale et subtropical et ce, sur tous les continents. Le moustique n'est pas présent au Canada. Dans la plupart des cas, 70-80%, le patient ne présente aucun symptôme. De façon général, les symptômes sont bénins et durent entre 2 et 7 jours. Ils se manifestent par une légère fièvre, des rougeurs aux yeux (conjonctivite), des douleurs articulaires et musculaires​, des éruptions cutanées, de la fatigue et des maux de tête. Il n'y a aucun traitement spécifique et aucun vaccin de disponible en ce moment. Les femmes enceintes ainsi que celles qui désirent le devenir doivent éviter de voyager dans les endroits ou le virus est présent. Si le voyage ne peut être reporté ou éviter, elles doivent prendre des mesures de préventions rigoureuses contre les piqûres de moustiques, étant donné le lien entre l'infection au virus Zika et le risque d'effets graves sur la santé du fœtus. Il est recommandé aux femmes qui prévoient devenir enceinte suivant le retour d'attendre au moins 2 mois avant d'essayer de concevoir en enfant. Pour les hommes, il est recommandé d'attendre6 mois tout dont de sperme.

L'encéphalite japonaise est un virus transmis par la piqûre d'un moustique actif surtout le soir et la nuit. Son activité est prédominante dans les pays de l'Asie, mais certaines zones de la Russie et de l'Australie sont touchées. Le risque d'infection chez le voyageur est très faible, mais le taux de décès lié au virus peut atteindre jusqu'à 30% des patients infectés. Le risque d'infection est plus élevé dans les régions rurales, les rizières et les régions où il pleut abondamment. L'encéphalite japonaise peut passer inaperçue chez la plupart des gens affectés. Les symptômes apparentés à la maladie sont entres autres de la fièvre et des maux de tête. Pour les cas les plus graves, il peut y avoir une atteinte du cerveau qui peut laisse des séquelles neurologiques irréversibles. à ce jour, il n'existe aucun traitement à la maladie. Selon votre destination et votre type de voyage, il se peut que la vaccination vous soit recommandée.

La fièvre jaune est transmise par la piqûre d'un moustique actif surtout le jour. La transmission de la maladie n'est possible que dans certaines régions de l'Amérique du Sud et de l'Afrique centrale. Dans la plupart des cas, les patients atteints ne présentes aucun symptômes. Pour les autres, les symptômes se présentent sous forme de fièvre, de maux de tête, de douleurs musculaires importantes, ils peuvent facilement s'apparenter à une grippe. Environ 15% des cas vont progresser cers la forme sévère de la maladie et le risque de décès liés à la maladie devient alors plus élevé. Il n'existe aucun traitement spécifique à la fièvre jaune. La vaccination contre la maladie est très efficace et peut vous être recommandée selon votre destination de voyage. Certains voyageurs devront présenter une preuve de vaccination afin de satisfaire les exigences douanières de plusieurs pays.

La Chikungunya est transmis par la piqûre d'un insecte actif surtout durant le jour. Les symptômes durent généralement entre 7 et 10 jours et se résorbent d'eux-mêmes sans traitement spécifique. Le patient présente une fièvre, une diminution de l'état général, des maux de têtes, des douleurs musculaires et spécifiquement des douleurs articulaires. Les grosses articulations (Ex: cheville, poignet) sont le plus souvent touchées, mais les articulations fines (doigts, orteils) peuvent aussi être atteintes. Il n'existe actuellement aucun vaccin contre la maladie.

Le paludisme/Malaria est une maladie grave causée par la piqûre d'un moustique actif surtout le soir et la nuit. Il existe 5 espèces de parasites responsables de la malaria dans le monde. Certaines de ses espèces sont plus dangereuses que d'autres et peuvent aussi être plus difficiles à traiter. De façon générale les symptômes de la maladie apparaissent entre 24 heures et 3 mois après avoir été infecté par le moustique porteur. Les symptômes sont extrêmement variables ils inclus; la fièvre, les diarrhées, les vomissements, les douleurs musculaires, les vertiges, les convulsions, etc. Il n'est pas possible de se baser uniquement sur les symptômes pour diagnostiquer la malaria. Il est donc impératif de consulter un médecin rapidement si vous voyager dans un pays où il y a un risque de transmission ET que vous avez une fièvre subite. Cette consigne s'applique également si vous avez voyager dans une zone endémique au cours des derniers mois que vous présentez des symptômes apparents à la maladie. N'oubliez pas d'aviser le médecin que vous avez visité un pays à risque. Actuellement, aucun vaccin n'est disponible pour les voyageurs. La prise de médication à titre préventif peut vous être recommandé selon votre destination ainsi que votre état de santé. Il existe plusieurs options pour vous protéger, il est donc important d'en discuter avec votre infirmière/médecin spécialiste afin de faire un choix éclairé. En tout temps, lorsque vous voyager, il est primordial d'appliquer les mesures de préventives contre les piqûres d'insectes.

 

Mesures de protection préventives contre les piqûres d'insectes

  • ​Porter des vêtements longs, de couleurs clairs

  • Éviter de porter des produits parfumés (parfum, désodorisants, savon à linge, savon pour le corps, produits coiffants, etc..)

  • Dormir dans une chambre climatisée ou sous un moustiquaire imprégné d'un insecticide (Ce type de moustiquaire est vendu dans les pharmacies et dans les boutiques de plein air)

  • Protéger les nourrissons en appliquant un filet moustiquaire au dessus de la poussette

  • Utiliser un insectifuge approprié soit:

    Un insectifuge à base de DEET. La durée d'action est directement associés au pourcentage de DEET. Par exemple, une concentration de 30% fournit une protection de 6 heures, alors qu'une protection de 10% protège 3 heures. Les produits contiennent du DEET jusqu'à 30% sont acceptable pour tous les groupes d'âges mais, pour les enfants de moins de 6 mois d'autres mesures de protections personnelles ( tel que les moustiquaire imprégnés d'insecticide) devraient être priorisées. Il faut éviter d'appliquer du DEET sur les mains et autour de la bouche et des yeux, et ceci, tout particulièrement chez les enfants.

    Un insectifuge à bas d'Icaridine. La protection offerte par un produit contenant une concentration de 20% d'Icaridine serait équivalente à celle d'un produit contenant 30% de DEET.

    Le chasse moustique doit être appliqué 20 minutes après l'application de la protection solaire. Ce délais est nécessaire afin que les deux produits vous protègent adéquatement.


 

Mesures de protection contre les rayons de soleil
 

  • Garder votre peau bien hydratée, et ce, en tout temps. Une peau sèche aura tendance à brûler plus rapidement sous les rayons du soleil. Utiliser des produits hydratants durant votre routine quotidienne.

  • Appliquer une protection solaire aux deux heures ou après chaque baignade

  • Éviter l'exposition au soleil entre 11h et 16h, car l'indice UV est alors à son point le plus élevé de la journée

  • Utiliser systématiquement la protection par le port des vêtements ( Chapeau à larges rebords, lunette de protection solaire, vêtements légers et pâles, etc..)

  • Porter un baume à lèvre avec FPS

  • Demeurez bien hydraté pour éviter les coups de chaleur, stimuler l'hydratation chez les tout-petits en leur offrant souvent à boire.

La rage

La rage est un virus transmis par l'exposition des muqueuses à la salive d'un animal affecté. Les principaux porteurs de la rage sont les chiens, les chats, les singes, les chauve-souris, les rongeurs et tout autre mammifères. Cette exposition peut être causée par une morsure, une griffure ou avoir été léché au visage ou sur une plaie existante. Selon l'OMS, plus de 50% des morsures sont attribuables aux chiens. Les symptômes sont une atteinte au système nerveux causant la paralysie, des convulsions et ensuite la mort. En tout temps, soyez vigilant dans vos comportements avec les animaux et garder toujours les jeunes enfants sous surveillance. 

Dans le cas d'une exposition:

  1. Il est primordial de nettoyer la blessure pendant 15 minutes avec de l'eau et du savon

  2. Il faut ensuite appliquer un désinfectant virucide ( ex: compresse nettoyante à base de chlorexidine, ce type de produit se trouve en pharmacie)

  3. Consulter un médecin le plus rapidement possible soit dans les premiers 24 heures

Certains voyageurs pourraient se faire recommander la vaccination avant de partir. La vaccination devrait être amorcé au moins 3 semaine avant le départ. Il est préférable de discuter de cette option avec votre spécialiste en santé voyage.​

La Ciguatera

Dans les mers coraliennes des Caraïbes, de l'Océan Indien et du Pacifique Ouest, certains poissons contiennent une toxine appelée la Ciguatoxine. Chez l'humain, cette toxine, une fois ingérée, peut causer une intoxication alimentaire grave avec une atteinte du système nerveux et du cœur.

Symptômes digestifs:

  • Diarrhées

  • Vomissements

  • Crampes abdominales
     

Ces symptômes apparaissent habituellement dans les 2 à 30 heures suivant l'ingestion du poisson contaminé et durent entre 24 à 48heures.

Symptômes neurologiques:​

  • Sueurs, frissons

  • Douleurs articulaires et musculaires

  • Fausse perception du chaud et du froid

  • Engourdissement et picotement de la bouche et des extrémités

  • Maux de tête

  • Vertige
     

Ces symptômes peuvent durer de quelques jours à quelques mois et parfois même plusieurs années. Habituellement, ils disparaissent en 1 à 4 semaines. Ils peuvent réapparaître ou être accentués par l'alcool, la caféine, les fruits de mer, les noix et le stress. Lors d'une séjour à risque, il est suggéré de suivre les avis locaux et de s'informer de la situation. Il est préférable de vérifier la comestibilité des poissons pêchés et d'éviter de consommer:
 

  • Les poissons herbivores

  • Les viscères, le foie et les gonades de poissons

  • Les soupes ou bouillis préparé avec différentes sortes de poissons

  • Les plus gros ( 1.5 à 2.5Kg) poissons carnivores coralliens​. Règle général, les poissons qui rentrent dans une assiette sont un bon choix.
     

Les poissons les plus souvent imputables parmi les 400 espèces​ potentiellement en cause sont:

  • Le barracuda

  • Le murène

  • Le mérou

  • Le vivaneau

  • Le sériole

  • Le maquereau

  • La perche de mer (seabass)
     

Les poissons herbivores coralliens sont moins à risques: le perroquet, le chirurgien, le poisson-roi. Les poissons du large (ex: le thon) ou de profondeur sont très rarement infectés. Les poissons sont infectés par une micro algue présente dans les récifs coralliens, le G. Toxicus.

 

Le ''Babymoon''

Vous avez appris la bonne nouvelle et votre voyage était déjà planifié ou encore vous souhaitez vous retrouvez en couple avant l'arrivée du bébé. Félicitations, nous vous souhaitons une magnifique grossesse!
Un voyage peut comporter certains risques pour les femmes enceintes., vous trouverez alors certaines informations pertinentes dans les prochaines lignes pour vous aider à partir en toute sécurité.

Durant la grossesse, le volume sanguin augment de près de 5litres! Votre cœur doit donc fournis un effort supplémentaire pour pomper tout ce surplus, voilà donc pourquoi vous êtes plus essoufflée qu'à l'habitude. Le rythme de votre respiration étant plus rapide, vous produisez beaucoup de CO2 à l'expiration. Les moustiques adorent le CO2, vous êtes donc une proie très intéressante pour les moustiques! Il sera donc très important pour de vous protéger contre les piqûres d'insectes. Le chasse moustique de choix à utiliser durant la grossesse serait à bas d'Icaridine avec une concentration de 20%.

Si vous recevez un massage, que vous visiter un sauna ou un Hamman, attention à la chaleur importante, aux vapeurs ainsi qu'à l'utilisation de certaines huiles essentielles. Ces expositions pourraient provoquer certaines contractions.

Le 1er trimestre est marqué par un certain inconfort général, les nausées fréquentes et un risque d'avortement spontané, ce n'est donc pas le moment idéal pour voyager. Le 3e trimestre est aussi un moment où il y a un risque d'accouchement prématuré. Il faut aussi noté que certain transporteur aériens refusent le vol aux grossesses de 36 semaines et plus. Il faut donc s'assurer des exigences de la compagnie avant de partir. Le meilleur moment durant la grossesse pour voyager reste donc le 2e trimestre.

Le risque de thrombose veineuse profonde est de 5 à 10 fois plus élevé chez les femmes enceintes. Il vaut mieux prioriser les vêtements amples, des chaussures confortables, des bas de compression et bouger plus souvent durant le vol.

Vous devez porter une attention particulière aux infections d'origines alimentaires durant le voyage tel que la listériose, la toxoplasmose et l'hépatite E. Ce type d'infection vous expose, vous et le foetus, à des risques de complications plus importantes.

Pour un maximum de préparation voici une liste d'item à apporter avec vous:

 

  • Copie d'échographie

  • Copie d'analyse sanguine

  • Groupe sanguin

  • Assurance qui couvre les conditions reliés à la grossesse

  • Coordonnées de votre médecin traitant

  • Vitamines prénatales

  • Traitement pour infection à levure

  • Crème pour hémorroïdes 

  • Si vous voyagez à votre 3e trimestre, identifier un hôpital à votre destination

 

 

Voyager avec un enfant​

Voici quelques informations complémentaires pour vous aider à voyager bien organisé avec les enfants.
 

  • L'air dans l'avion est particulièrement sec; pensez à faire boire vos enfants le plus souvent possible

  • Prévoyez selon la routine de votre enfant: doudou, suce, biberons, collations, couches, jouets, etc..

  • Apportez des sandales pour l'avion, elles s'enfilent plus facilement et rapidement que des chaussures à lacets

  • Pensez comme à la maison: solution saline pour le nez, thermomètre, crème solaire, chasse-moustique, crème hydratante, vitamines, couches, serviettes humides, Acétaminophène, crème de zinc, etc.

  • Identifier l'enfant avec un bracelet qui note: adresse de destination, nom et numéro de téléphone des parents

  • Inscrire le numéro de chambre et le numéro de portable des parents au bracelet que l'hôtel fournit lors d'un voyage tout inclus.

  • Apporter des collations que l'enfant aime ( barres tendres, jus en boîte, biscuits). Il peut parfois être pratique d'en avoir, car la gastronomie d'un pays étranger peut parfois être un problème pour les petits ventres qui sont moins épicuriens

  • Si vous prévoyez apporter du lait en boîte ou en poudre, assurez-vous de l'essayer avant le départ pour valider la tolérance de votre enfant à ce lait

  • Ne pas oublier d'avoir une lettre avec le consentement parental signé si l'enfant ne voyage pas avec ses deux parents

 

L'altitude​

Votre voyage inclus un séjour en haute altitude et vous risquez de développer certains symptômes reliés au Mal aigu des montagnes. On parle de haute altitude à partir de 1500 mètres. De façon plus général les problèmes deviennent plus fréquents à partir de 2500 mètres. Les symptômes associés à l'altitude peuvent résulter de facteurs différents:
 

  • La diminution du taux d'Oxygène

  • L'augmentation de la force des rayons UV ( 4% par 300 mètres)

  • La diminution de la température (6.5 degré Celsius par 1000 mètres)

  • La déshydratation
     

En altitude, certaines conditions médicales peuvent être aggravées, en particulier les troubles cardiaques et respiratoires. Il existe aussi des contre-indications absolus pour certains voyageurs. 

Il est impératif de respecter certaines consignes afin da favoriser une acclimatation graduelle et ainsi diminuer les symptômes reliés à l'altitude.

 

  • Boire beaucoup et souvent pour réduire le risque de déshydratation

  • Porter des vêtements chauds

  • Appliquer une protection solaire adéquate ( crème solaire, baume à lèvre, chapeau, lunettes, etc. )

  • Monter progressivement

  • Éviter l'exercice intense les premiers 48 heures

  • Passer 2-3 nuits à 2500-3000 mètre avant de continuer

  • Au-dessus de 3000 mètre, ne pas dépasser 200-300 mètres d'ascension par jour

  • Si les ascensions sont plus importantes, passer une nuit supplémentaire à la même altitude à chaque ascension de 600-900m

  • Des expéditions à des altitudes plus élevées que le niveau du coucher peuvent amélioré l'acclimatation

  • Éviter l'alcool au delà de 3000m ainsi que les médicaments qui ont des effets sur la respiration ( somnifère, anxiolytique, narcotique, tout médicament ayant un effet sur le système nerveux central)

  • Prévoir une journée de repos ( 2 nuits à la même altitude) à tous les 3-4jours
     

Certains médicaments peuvent aider à diminuer les symptômes de l'altitude et à faciliter votre acclimatation. Pour avoir ses médicaments de prescriptions, parlez en à votre spécialiste en santé voyage.

Aide-mémoire du voyageur

Pharmacie:

  • Crème solaire minimum FPS 30

  • Baume à lèvre avec FPS

  • Chasse moustique ( 30% DEET ou 20% Icaridine ex: Watkins, Piactive)

  • Filet imprégné à suspendre au-dessus du lit

  • Gel antibactérien (Purell)

  • Diachylons

  • Pansements pour ampoules

  • Crème fongicide pour les pieds

  • Onguent antibiotique ( Polysporin)

  • Crème d'hydrocortisone

  • Compresses désinfectantes

  • Lingettes nettoyantes

  • Bandage pour soulager entorse

  • Pince à épiler, ciseaux

  • Goutte lubrifiante pour les yeux

  • Liquide nettoyant pour verres de contact

  • 2e paire de lunettes de prescription

  • Thermomètre

  • Médication contre la constipation

  • Acétaminophène ou Ibuprofène

  • Antihistaminique ( Benadryl)

  • Anti-nauséeux ( Gravol)

  • Anti-diarrhée ( Lopéramide)

  • Antibiotique à large spectre contre la diarrhée sévère ( sous prescription)

  • Sels de réhydrations ( Gastrolyte, Pédialyte)

  • Comprimés pour traiter l'eau ( Aquatabs, Pristine)

  • Condoms

  • Crème de zinc ( soulager la peau irritée)

  • Médication usuelle (informez-vous à votre pharmacien à propos des ''Dispill'', c'est une option simple et sécuritaire pour voyager

Autres:

  • Passeport valide 6mois après votre retour 

  • Visa de voyage si exigé par votre pays de destination

  • Preuve de vaccination si exigé

  • Copie de passeport numérisé accessible par internet

  • Une copie de votre passeport, de votre itinéraire laissé à un de vos proches

  • Assurance voyage incluant les frais médicaux ET le rapatriement d'urgence

  • Argent local, chèque de voyage. Aviser votre institution bancaire que vous utiliserez vos cartes hors pays

  • Permis de conduire international

  • Lettre d'autorisation médical si vous voyager avec du matériel d'injection
     

Références:
 

  • Guide d'intervention en santé voyage INSPQ

  • Protocole d'immunisation du Québec

  • Agence de santé du Canada

  • CDC

  • International Society of Travel Medicine

  • Comité consultatif Québécois sur la santé des voyageurs

  • Institut national de la santé publique

  • Organisation Mondial de la Santé OMS
     

 
 

4689 Papineau, Montreal

514.521.0630

1-888-823-5555 

 

  • Facebook App Icon